Categories

Accueil du site > Pélerinage > Les sanctuaires en bref > Jaffa

26 décembre 2011

Jaffa

English français

Eglise de Saint Pierre

La tradition chrétienne localise à Jaffa plusieurs épisodes de l’apostolat de Pierre : la résurrection de Tabitha, le séjour chez Simon le corroyeur, la vision d’une grande nappe descendue du ciel. De là Pierre, appelé par le Centurion Corneille, se rendit à Césarée, où il reçut dans l’Eglise les premiers païens

St. Peter’s Church
- Terra Santa
- P.O.B. 8467
- 61083 Jaffa
- ISRAEL

Telefono : +972. 3 682.28.71
- Fax : +972. 3 518.16.13

Horaire d’ouverture du Sanctuaire

8.00-11.45
- 15.00-17.00

La tradition chrétienne

L’importance de la ville de Jaffa (Yafo, Joppé) dans l’antiquité est due surtout à la présence de son port naturel, même s’il était de grandeur modeste et que ses écueils (des rochers à fleur d’eau) le rendaient périlleux. C’est dans ce port que furent débarqués les bois de cèdre du Liban qui furent nécessaires pour la fabrication du Temple de Jérusalem à l’époque de Salomon (2Ch 2:15) et à celle de Zorobabel (Esd 3:7). C’est de Jaffa que le prophète Jonas fuit vers Tarsis (Jon 1:3) ; et, selon une tradition locale, c’est sur le rivage de Jaffa qu’il fut rejeté par le poisson qui l’avait avalé (Tel Yonah). Les Actes des Apôtres parlent de la présence à Jaffa d’une communauté plus ou moins nombreuse de juifs qui croyaient en Jésus. Ceux-ci furent encouragés par la visite de l’apôtre Pierre qui y ressuscita une femme nommée Tabitha. C’est à Jaffa, dans la maison de Simon le corroyeur, que Pierre eut la célèbre vision d’une nappe descendue du ciel et contenant une coexistence d’animaux purs et impurs. De là il partit pour Césarée, afin d’accueillir dans l’Eglise le centurion romain Corneille, qui fut le premier païen à se convertir, avec toute sa famille (Ac 10).

L’église dédiée à Saint Pierre commémore ces événements. Elle fut construite en 1888-1894, grâce à un financement de l’Espagne, sur les vestiges du Moyen-Age, vestiges de la citadelle bâtie par Saint Louis, roi de France au cours de la 6° Croisade (1251). Ce fut ce même roi qui fit venir les franciscains dans cette ville ; c’est pourquoi une statue de Saint Louis se trouve, visible, à l’entrée du couvent. Depuis 1650 les franciscains ont eu à Jaffa une maison d’accueil pour les pèlerins qui, progressivement plus nombreux, débarquaient dans le port de Jaffa. Dans l’église on peut admirer les beaux vitraux créés par le Bavarois F. X. Zettler de Munich, la chaire en bois finement sculptée, et le tableau du peintre catalan D. Talarn i Ribot sur l’autel principal, représentant la vision de Saint Pierre.

A gauche de la place qui est devant l’église, une ruelle permet de descendre à une maison surnommée : maison de Simon le corroyeur. On montre en dehors de la ville une tombe surnommée Tombe de Tabitha. On ne prétend pas à leur authenticité. Dans un nouveau quartier de la ville a été érigée en 1933 la nouvelle église dédiée à Saint Antoine de Padoue, qui sert d’église paroissiale, à laquelle est jointe une école.

Le lieu

- 1. Eglise Saint Pierre.
- 2. Eglise orthodoxe Saint Michel.
- 3. Maison de Simon le corroyeur.
- 4. Rocher d’Andromède.
- 5. Eglise Arménienne.
- 6. Musée archéologique.
- 7. Grande Mosquée.
- 8. Tour de l’horloge.
- 9. Hôpital français.
- 10. Eglise orthodoxe Saint Georges.
- 11. Eglise Melchite Saint Georges.
- 12. Eglise Saint Antoine de Padoue.
- 13. Eglise Copte.
- 14. Eglise Maronite.

Texte biblique

La résurrection de Tabitha et la vision de Pierre

Cependant les Églises jouissaient de la paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ; elles s’édifiaient et vivaient dans la crainte du Seigneur, et elles étaient comblées de la consolation du Saint Esprit. Pierre, qui passait partout, descendit également chez les saints qui habitaient Lydda. Il y avait à Joppé parmi les disciples une femme du nom de Tabitha, en grec Dorcas. Elle était riche des bonnes œuvres et des aumônes qu’elle faisait. Or il se fit qu’elle tomba malade en ces jours-là et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans la chambre haute. Comme Lydda n’est pas loin de Joppé, les disciples, apprenant que Pierre s’y trouvait, lui dépêchèrent deux hommes pour lui adresser cette prière : “Viens chez nous sans tarder.” Pierre partit tout de suite avec eux. Aussitôt arrivé, on le fit monter à la chambre haute, où toutes les veuves en pleurs s’empressèrent autour de lui, lui montrant les tuniques et les manteaux que faisait Dorcas lorsqu’elle était avec elles. Pierre mit tout le monde dehors, puis, à genoux, pria. Se tournant ensuite vers le corps, il dit : “Tabitha, lève-toi.” Elle ouvrit les yeux et, voyant Pierre, se mit sur son séant. Lui prenant la main, Pierre la fit lever. Appelant alors les saints et les veuves, il la leur présenta vivante. Tout Joppé sut la chose, et beaucoup crurent au Seigneur. Pierre demeura un certain temps à Joppé chez un corroyeur appelé Simon.

Il y avait à Césarée un homme du nom de Corneille, centurion de la cohorte Italique. Pieux et craignant Dieu, ainsi que toute sa maison, il faisait de larges aumônes au peuple juif et priait Dieu sans cesse. Il eut une vision. Vers la neuvième heure du jour, l’Ange de Dieu - il le voyait clairement - entrait chez lui et l’appelait : “Corneille !” Il le regarda et fut pris de frayeur. “Qu’y a-t-il, Seigneur ?” demanda-t-il. - “Tes prières et tes aumônes, lui répondit l’Ange, sont montées devant Dieu, et il s’est souvenu de toi. Maintenant donc, envoie des hommes à Joppé et fais venir Simon, surnommé Pierre. Il loge chez un certain Simon, un corroyeur, dont la maison se trouve au bord de la mer.”

Quand l’ange qui lui parlait fut parti, Corneille appela deux de ses domestiques ainsi qu’un soldat pieux, de ceux qui lui étaient attachés, et après leur avoir tout expliqué, il les envoya à Joppé. Le lendemain, tandis qu’ils faisaient route et approchaient de la ville, Pierre monta sur la terrasse, vers la sixième heure, pour prier. Il sentit la faim et voulut prendre quelque chose. Or, pendant qu’on lui préparait à manger, il tomba en extase. Il voit le ciel ouvert et un objet, semblable à une grande nappe nouée aux quatre coins, en descendre vers la terre. Et dedans il y avait tous les quadrupèdes et les reptiles, et tous les oiseaux du ciel. Une voix lui dit alors : “ Allons, Pierre, immole et mange.” Mais Pierre répondit : “Oh non ! Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur !” De nouveau, une seconde fois, la voix lui parle : “Ce que Dieu a purifié, toi, ne le dis pas souillé.” Cela se répéta par trois fois, et aussitôt l’objet fut remporté au ciel. Tout perplexe, Pierre était à se demander en lui-même ce que pouvait bien signifier la vision qu’il venait d’avoir, quand justement les hommes envoyés par Corneille, s’étant enquis de la maison de Simon, se présentèrent au portail. Ils appelèrent et s’informèrent si c’était bien là que logeait Simon surnommé Pierre. Comme Pierre était toujours à réfléchir sur sa vision, l’Esprit lui dit : “Voilà des hommes qui te cherchent. Va donc, descends et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. “Pierre descendit auprès de ces hommes et leur dit : “Me voici. Je suis celui que vous cherchez. Quel est le motif qui vous amène ?” Ils répondirent : “Le centurion Corneille, homme juste et craignant Dieu, à qui toute la nation juive rend bon témoignage, a reçu d’un ange saint l’avis de te faire venir chez lui et d’entendre les paroles que tu as à dire.” Pierre les fit alors entrer et leur donna l’hospitalité. Le lendemain, il se mit en route et partit avec eux ; quelques-uns des frères de Joppé l’accompagnèrent.

(Actes des Apôtres 9,31-10,23)

Prière

Guide : Seigneur Dieu, Tu as fondé l’Eglise pour qu’elle soit sacrement universel de Salut, pour qu’elle continue jusqu’à la fin du monde l’oeuvre de Salut du Christ ; nous T’adressons notre prière.

Tous : Seigneur, écoute-nous.

1. Pour l’Eglise, afin que les fidèles comprennent l’urgence du Dessein missionnaire de Jésus et se laissent entraîner par l’Esprit Saint vers la nouvelle évangélisation ; nous te prions.

2. Pour toute la famille humaine, afin que dans tous les peuples et toutes les nations l’Esprit Saint oriente les coeurs des hommes et des femmes vers un accueil de la foi au Christ ; nous te prions.

3. Pour tous ceux qui ne connaissent pas le Christ, mais qui cherchent Dieu avec un coeur sincère, afin qu’ils trouvent bientôt la joie de l’annonce de la paix grâce à Jésus Christ ; nous te prions.

4. Pour tous ceux qui vivent dans la douleur, afin qu’ils puissent expérimenter la bienveillance et le salut de Jésus, qui passa sur terre en faisant du bien et en guérissant les victimes du démon ; nous te prions.

5. Pour nous-mêmes et pour nos familles, afin que ce pèlerinage en Terre Sainte nous fasse obtenir la grâce de redécouvrir notre vocation chrétienne et de nous engager à la vivre de manière exacte ; nous te prions.

Guide : Seigneur Dieu, Tu as envoyé ton ange au centurion Corneille pour lui montrer le chemin de la conversion ; envoie ton Esprit Saint à tous ceux qui croient au Christ, de quelque peuple ou nation qu’ils soient, afin qu’ils éprouvent la joie d’être membres de ta famille ; par le Christ notre Seigneur. Tous : Amen.