Categories

Accueil du site > Pélerinage > Chemin de Croix : chemin de Paix > Introduction pastorale

18 mars 2010

Introduction pastorale

English français

Le Commissariat de Terre Sainte au Canada et Antennes de paix à Montréal offrent aux prêtres et aux responsables de communautés chrétiennes du pays le texte d’un Chemin de croix sur la paix. La méditation proposée, en cette année 2010, doit beaucoup au pèlerinage de paix que Benoît XVI a vécu en Terre sainte du 8 au 15 mai 2009. Elle s’inspire aussi de deux de ses messages donnés à l’Église à l’occasion de la Journée mondiale de prière pour la paix, le premier janvier de chaque année.

Ce Chemin de croix : chemin de paix est conçu en vue d’un usage pastoral lors des rassemblements de prière des paroisses et des groupes le Vendredi saint ou durant les Marches du pardon en plusieurs villes du Canada. Il peut être repris, en cours d’année, pour l’animation de rassemblements où l’on souhaite vivre un Chemin de croix. Il se présente aussi comme une méditation personnelle.

Le texte proposé est un itinéraire pour qui cherche à unifier les défis de paix ressentis avec intensité par plusieurs membres des communautés chrétiennes à travers le pays. Le parcours de Jésus, durant sa Passion, peut inspirer les communautés à faire le lien entre ce qui est vécu dans le monde et ce que Jésus a souffert avec tant de patience et de dignité.

Chaque station comporte

• un regard contemplatif inspiré par un texte de l’Écriture sainte ou des paroles centrées sur ce que vit Jésus ; • • un temps d’actualisation adressé à Jésus ou à l’assemblée. Les situations évoquées se veulent des regards de foi qui ouvrent à l’espérance ; • • un moment de prière et de chant où la communauté s’unit au témoignage de Jésus comme artisan de paix. • Le Chemin de croix se termine par une interpellation de Benoît XVI adressée aux croyants où qu’ils soient afin qu’ils se mettent au service de la paix. Après cet appel et cet envoi pressants, la communauté reçoit une bénédiction.

Les animateurs peuvent recevoir ce Chemin de croix comme un instrument à adapter selon leurs milieux et les moyens dont ils disposent. Après l’avoir étudié et compris, ils l’ajustent et l’animent pour qu’il favorise les prises de conscience et la prière des fidèles.

Il serait utile d’animer le Chemin de croix en utilisant trois voix pour mettre en relief les trois dimensions propres à chaque station.

L’animation suppose un choix de chants centrés sur la paix qui peuvent en accompagner le déroulement du début jusqu’à la fin. Les chants proposés sont indicatifs. Les communautés s’en serviront en tenant compte de leur répertoire.

Suggestions de chants

Les chants suggérés sont indiqués à partir de l’Édition canadienne D’une même voix, Chants notés de l’assemblée, Éditions de la CECC/Novalis, 2003. Chaque chant est cité avec son numéro dans cette publication et le numéro de sa fiche dans les répertoires courants.

OUVERTURE

• Ô croix dressée sur le monde 465 (H 30) • • Peuples qui marchez 767 (E 127) • • Vienne la paix/ Litanie 771 (T 150-1) • Entre les stations : choisir un ou deux chants avec refrain, une strophe, refrain

• Christ, le Fils du Père 413 (G 50) • • Changez vos cœurs 415 (G162) • • Oui, je me lèverai 423 (G 48) • • Peuple choisi 543 (K 64) • • Seigneur, foyer d’amour 585 (D 65)/ Prière de François 768/ Portons la lumière 774 • • Ta nuit sera lumière de midi (G 212) • • Dieu, nous te louons (W 1) / forme litanique • Envoi

• Le grain de blé 421 (G 228) • • Depuis qu’il est venu 433 • • Peuple de frères 576 (T 122) • • Laisserons-nous à notre table 697 (E 161) • • Je vous donne ma paix 728 • MONITION D’OUVERTURE DU CHEMIN DE CROIX

Frères et sœurs,

Nous voici rassemblés pour faire mémoire des derniers instants de la vie de Jésus. Nous nous recueillons pour partager son chemin de Croix qui ne cesse de nous interpeller. La violence que Jésus a connue, nous la savons toujours présente dans nos vies, nos sociétés et nos cultures. La paix que Jésus reçoit et transmet, nous la reconnaissons comme essentielle et urgente là où nous sommes et vivons.

L’apôtre Jacques met le doigt sur l’origine de bien des conflits et des guerres quand il dit aux chrétiens de Jérusalem : « C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de la paix. D’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? N’est-ce pas justement de tous ces instincts qui mènent leur combat en vous-mêmes ? Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. »

S’engager comme témoins et artisans de paix c’est entreprendre un chemin de croix. Il peut devenir un chemin de paix si nous le vivons avec le Christ Jésus et en solidarité avec nos sœurs et nos frères. Que notre méditation fixe nos yeux sur Jésus et sur le monde. Que dans ce partage nous apprenions l’art de la justice et de la paix.

Chant d’ouverture

* Jc 3,16- 4, 1-2

Chemin de Croix

Version complète