Categories

Accueil du site > Pélerinage > Les sanctuaires en bref > Cana

26 décembre 2011

Cana

English français

Lieu de premier miracle de Jésus

A Cana de Galilée Jésus a réalisé le premier de ses miracles. Il y changea l’eau en vin, pour répondre à une demande de Marie sa Mère. Jésus manifesta de cette façon sa gloire divine et suscita la foi de ses disciples. Ici, à Cana, on commémore aussi la vocation de l’apôtre Barthélémy (Nathanaël), dont Jésus dit avec admiration qu’il était : “un vrai israélite sans détour”.

Latin Church
- P.O.B. 1580
- 16930 Kafr Kanna
- ISRAEL

Tel : 972. 4 651.70.11
- +972. 4 641.80.39 (suore)
- Fax : +972. 4 651.97.06

Horaire d’ouverture du Sanctuaire

En Eté : 8.00-12.00 ; 14.00-18

En Hiver : 8.00-12.00 ; 14.00-17.00

Le dimanche fermé

La tradition chrétienne

“(Partis de Séphoris) après trois milles nous sommes arrivés à Cana, où le Seigneur fut présent à un mariage ; et nous nous y sommes assis sur le même siège ; Bien qu’indigne j’y ai inscrit les noms de mes parents... Il reste deux jarres. J’en ai rempli l’une de vin, l’ai portée sur mes épaules et l’ai offerte à l’autel. Nous nous sommes lavés par dévotion dans la fontaine elle-même. Puis nous sommes allés à la cité de Nazareth”. Ce témoignage du pèlerin anonyme de Piacenza (vers 570) est le plus détaillé parmi ceux qui nous parlent d’un sanctuaire chrétien près de Séphoris et de Nazareth en souvenir du la premier miracle accompli par Jésus. A diverses périodes la tradition locale a localisé le souvenir évangélique en des endroits différents. Depuis le XVII° siècle jusqu’aujourd’ hui Kefer Kenna a été le seul lieu fréquenté par les pèlerins. On montrait aux pèlerins une chambre souterraine à l’intérieur d’un édifice à colonnes, considéré comme première église construite au temps de l’empereur Constantin et de sa mère Hélène. Les franciscains, déjà présents à Cana depuis trois siècles avec une petite propriété, ne purent racheter ce lieu qu’en 1879, grâce à l’action infatigable du Père Egidio Geissler, qui était curé de Nazareth. Lorsqu’on construisit la nouvelle église, bénie en 1881, puis agrandie en 1897-1905, on découvrit quelques vestiges antiques appartenant à un édifice juif de l’époque romano-byzantine (III°-IV° s.), dont des colonnes et des chapiteaux ont été réutilisés dans le portail actuel. Il vaut la peine de signaler l’inscription en langue araméenne trouvée à environ 90 centimètres sous le pavement de l’église : “Bénie soit la mémoire de Joseph, fils de Talhum, fils de Butah et ses fils, qui ont fait ce tableau (de mosaïque). Que la bénédiction soit sur eux”. Les fouilles archéologiques, conduites en 1969 par le Père Stanislao Loffreda, dans la cour au Nord de l’église et dans les chambres voisines, ont fait découvrir une cour dallée, d’autres mosaïques et d’anciennes maçonneries appartenant à une réalité synagogale qui s’etend au delà de la propriété franciscaine. En 1885 fut construite, à environ 100 mètres de l’église, une chapelle en l’honneur de Saint Barthelémy (Nathanaël), l’un des douze apôtres, natif de Cana. Durant des travaux récents de restauration, des fouilles archéologiques ont permis de conclure ceci : l’inscription en araméen était placée dans le porche de la synagogue. Le porche était un portique ; une citerne s’y trouvait au centre.

le Lieu

Eglise actuelle (1897-1905)

Première eglise franciscaine (1880)

Edifice du Moyen-Age (XIV° siècle)

Tombeaux byzantins (V°-VI° siècles)

Synagogue juive (IV°-V° siècles)

Habitations privées (I°-IV° siècles)

Jarre, table et vases de pierre du temps de Jésus, trouvés lors des fouilles du quartier hérodien de Jérusalem.

Textes bibliques

Les noces de Cana

Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples. Or il n’y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : “Ils n’ont pas de vin.” Jésus lui dit : “Que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore arrivée.” Sa mère dit aux servants : “Tout ce qu’il vous dira, faites-le.” Or il y avait six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. Jésus leur dit : “Remplissez d’eau ces jarres.” Ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : “Puisez maintenant et portez-en au maître du repas.” Ils lui en portèrent. Lorsque le maître du repas eut goûté l’eau changée en vin - et il ne savait pas d’où il venait, tandis que les servants le savaient, eux qui avaient puisé l’eau - le maître du repas appelle le marié et lui dit : “Tout homme sert d’abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent !” Tel fut le premier des signes de Jésus, il l’accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui.

(Jean 2,1-11)

Guérison du fils d’un fonctionnaire royal

Il retourna alors à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Et il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. Apprenant que Jésus était arrivé de Judée en Galilée, il s’en vint le trouver et il le priait de descendre guérir son fils, car il allait mourir. Jésus lui dit : “Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croirez pas !” Le fonctionnaire royal lui dit : “Seigneur, descends avant que ne meure mon petit enfant.” Jésus lui dit : “Va, ton fils vit.” L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il se mit en route. Déjà il descendait, quand ses serviteurs, venant à sa rencontre, lui dirent que son enfant était vivant. Il s’informa auprès d’eux de l’heure à laquelle il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent : “C’est hier, à la septième heure, que la fièvre l’a quitté.” Le père reconnut que c’était l’heure où Jésus lui avait dit : “Ton fils vit”, et il crut, lui avec sa maison tout entière.

(Jean 4,46-53)

La rencontre avec Nathanaël de Cana

Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : “Celui dont Moïse a écrit dans la Loi, ainsi que les prophètes, nous l’avons trouvé : Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth.” Nathanaël lui dit : “De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon ?” Philippe lui dit : “Viens et vois.” Jésus vit Nathanaël venir vers lui et il dit de lui : “Voici vraiment un Israélite sans détour.” Nathanaël lui dit : “D’où me connais-tu ?” Jésus lui répondit : “Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu.” Nathanaël reprit : “Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël.” Jésus lui répondit : “Parce que je t’ai dit : « Je t’ai vu sous le figuier », tu crois ! Tu verras mieux encore.” Et il lui dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.”

(Jean 1,45-51)

Prière

Guide. Prions Dieu notre Père, qui a voulu associer la Vierge Marie au Mystère du Christ Sauveur, afin qu’il nous accorde son Esprit d’intelligence et nous rende capables de discerner la Gloire du Christ et de l’accueillir dans notre vie. Tous. Seigneur, écoute-nous.

1. Pour l’Eglise, afin qu’elle se purifie de toutes traces de péchés et qu’elle puisse resplendir de toute sa beauté d’épouse du Christ. Prions.

2. Pour tous les époux chrétiens, afin que leur union soit respectueuse d’un amour maîtrisé et qu’elle soit un signe lumineux de l’amour du Christ pour son Eglise. Prions.

3. Pour les gouvernants, afin qu’ils respectent et favorisent le Sacrement du mariage, dont Dieu a fait le fondement de la société humaine. Prions.

4. Pour tous les chrétiens, afin que, à l’école de la Vierge Mère, ils apprennent à ne pas se conformer à la mentalité du monde, mais à prendre pour principes de référence les paroles du Seigneur Jésus. Prions.

5. Pour tous ceux qui vivent dans le regret d’être loins de Dieu, afin qu’en Jésus, qui à Cana a offert un joyeux vin nouveau, ils reconnaissent Celui qui apporte joie et espérance. Prions.

6. Pour nous pèlerins, afin qu’en contemplant la Gloire du Seigneur Jésus nous fassions grandir dans nos coeurs le désir de participer à sa Pâque, à sa mort et à sa résurrection. Prions.

Guide. Seigneur Dieu, dont le Dessein fut que Marie soit présente aux Mystères de son Fils Notre Sauveur, donne-nous d’être attentifs à ses conseils et de mettre en pratique les enseignements évangéliques du Christ. Par le Christ notre Seigneur. Tous. Amen.