Categories

Accueil du site > Pélerinage > Les sanctuaires en bref > Béthanie

26 décembre 2011

Béthanie

English français

Sanctuaire de Saint Lazare

Ici la tombe de Lazare, frère de Marie et de Marthe, et ami de Jésus, a été conservée, selon la tradition chrétienne.

- Convento di Terra Santa
- P.O.B. 186 - Betania
- 91001 Jerusalem
- ISRAEL

- Tel : +972. 2 279.92.91
- Fax : +972. 2 279.74.93

Horaire d’ouverture du Sanctuaire

8.00-12.00 ; 14.00-17.00

La tradition chrétienne

« Béthanie, village au deuxième mille d’Elia (Jérusalem) ; sur la pente du Mont des Oliviers, lieu où le Christ ressuscita Lazare. Encore aujourd’hui on y montre l’emplacement (la tombe) de Lazare ». C’est le premier renseignement qui nous est donné par Eusèbe de Césarée, au début du IV° siècle. A la fin du IV° siècle Jérôme a traduit ce texte et y a ajouté : « maintenant y été construite une église ». La pèlerine Ethérie, dans son « Itinéraire », décrit de manière célèbre la liturgie du Samedi de Lazare (Annonce de la Pâque) : « Arrivés à Lazare, une foule si nombreuse s’y rassemble que non seulement le lieu même mais les champs environnants se remplissent de gens. On y dit hymnes et antiennes adaptées au jour et lieu, et de la même manière on y fait des lectures. Quand arrive le moment de finir, on annonce la Pâque ; c’est-à-dire qu’un prêtre monte sur un lieu élevé et lit le passage de l’évangile qui dit : « Six jours avant la pâque Jésus alla à Béthanie... » (Jean 12,1). Le nom de « Lazare », ce qui signifie « Lieu de Lazare », se retrouve aussi dans le nom arabe du lieu aujourd’hui : « El-Azarieh ».

À l’époque Croisée, en 1138, y fut établi un riche monastère bénédictin, comblé des faveurs royales, près de la tombe de Lazare. De nombreuses ruines de ce monastère sont encore visibles. Après la défaite des Croisés les musulmans s’emparèrent du Sanctuaire et le transformèrent en mosquée. En 1613 les franciscains obtinrent de pouvoir creuser une galerie à l’extérieur de la tombe ; c’est l’entrée actuelle. En 1889 fut acquise une partie des ruines du monastère et de l’église (appelée Maison de Marthe) ; ce qui a rendu possible les fouilles archéologiques réalisées par le Père Sylvestre Saller en 1949 et la reconstruction de l’église moderne, dont A. Barluzzi fut l’architecte en 1952-1953.

Les fouilles ont montré que deux églises avaient été construites, l’une après l’autre, près de la tombe de Lazare. La première église avait des nefs divisées par des colonnes et avait un pavement de mosaïques très fines, encore conservées en grande partie. La seconde église avait un pavement de mosaïques plus grossières et était édifiée sur pilastres ; elle est restée en usage, avec quelques remaniements, jusqu’à la fin de l’époque Croisée.

le Lieu

Edifices proches de la Tombe de Lazare :

- 1. Eglise actuelle.
- 2. Tombeau de Lazare.
- 3. Mosquée du XVI° siècle.
- 4. Couvent franciscain.
- 5. Abbaye des Bénédictines.

Texte biblique

La Résurrection de Lazare

Il y avait un malade, Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe. Marie était celle qui oignit le Seigneur de parfum et lui essuya les pieds avec ses cheveux ; c’était son frère Lazare qui était malade. Les deux soeurs envoyèrent donc dire à Jésus : “Seigneur, celui que tu aimes est malade.” A cette nouvelle, Jésus dit : “Cette maladie ne mène pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu : afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.” Or Jésus aimait Marthe et sa soeur et Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore dans le lieu où il se trouvait ; alors seulement, il dit aux disciples : “Allons de nouveau en Judée. “Ses disciples lui dirent : “Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider, et tu retournes là-bas !” Jésus répondit : “N’y a-t-il pas douze heures de jour ? Si quelqu’un marche le jour, il ne bute pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde ; mais s’il marche la nuit, il bute, parce que la lumière n’est pas en lui.” Il dit cela, et ensuite : “Notre ami Lazare repose, leur dit-il ; mais je vais aller le réveiller.” Les disciples lui dirent : “Seigneur, s’il repose, il sera sauvé.” Jésus avait parlé de sa mort, mais eux pensèrent qu’il parlait du repos du sommeil. Alors Jésus leur dit ouvertement : “Lazare est mort, et je me réjouis pour vous de n’avoir pas été là-bas, afin que vous croyiez. Mais allons auprès de lui !” Alors Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples : “Allons, nous aussi, pour mourir avec lui !”

A son arrivée, Jésus trouva Lazare dans le tombeau depuis quatre jours déjà. Béthanie était près de Jérusalem, distant d’environ quinze stades, et beaucoup d’entre les Juifs étaient venus auprès de Marthe et de Marie pour les consoler au sujet de leur frère. Quand Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : “Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.” Jésus lui dit : “Ton frère ressuscitera.” - “Je sais, dit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.” Jésus lui dit : “Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Le crois-tu ?” Elle lui dit : “Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde.”

Ayant dit cela, elle s’en alla appeler sa soeur Marie, lui disant en secret : “Le Maître est là et il t’appelle.” Celle-ci, à cette nouvelle, se leva bien vite et alla vers lui. Jésus n’était pas encore arrivé au village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe était venue à sa rencontre. Quand les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et la consolaient la virent se lever bien vite et sortir, ils la suivirent, pensant qu’elle allait au tombeau pour y pleurer. Arrivée là où était Jésus, Marie, en le voyant, tomba à ses pieds et lui dit : “Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort !” Lorsqu’il la vit pleurer, et pleurer aussi les Juifs qui l’avaient accompagnée, Jésus frémit en son esprit et se troubla. Il dit : “Où l’avez-vous mis ?” Il lui dirent : “Seigneur, viens et vois.” Jésus pleura. Les Juifs dirent alors : “Voyez comme il l’aimait !” Mais quelques-uns d’entre eux dirent : “Ne pouvait-il pas, lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, faire aussi que celui-ci ne mourût pas ?” Alors Jésus, frémissant à nouveau en lui-même, se rend au tombeau. C’était une grotte, avec une pierre placée par-dessus. Jésus dit : “Enlevez la pierre !” Marthe, la soeur du mort, lui dit : “Seigneur, il sent déjà : c’est le quatrième jour.” Jésus lui dit : “Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?” On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux en haut et dit : “Père, je te rends grâces de m’avoir écouté. Je savais que tu m’écoutes toujours ; mais c’est à cause de la foule qui m’entoure que j’ai parlé, afin qu’ils croient que tu m’as envoyé.” Cela dit, il s’écria d’une voix forte : “Lazare, viens dehors !” Le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et son visage était enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : “Déliez-le et laissez-le aller.”

(Jean 11,1-44)

Prière

Le Guide : Le Père a fait resplendir en son Fils Jésus le Mystère de sa bienveillance pour les hommes et de son Dessein de Salut et de Vie. Avec confiance pour sa sollicitude paternelle envers chacun de nous, nous lui présentons nos prières.

Tous : Seigneur, écoute nous.

1. Pour l’Eglise, pour qu’elle annonce avec courage sa foi en Jésus, Cause de notre résurrection et de notre vie. Prions.

2. Pour les autorités civiles, pour qu’elles reconnaissent et défendent les droits de la personne humaine, en particulier le droit à la vie. Prions.

3. Pour les personnes consacrée, afin qu’à l’exemple de Lazare, de Marthe et Marie elles vivent avec une profonde amitié pour Jésus, leur Maître et Seigneur. Prions.

4. Pour tous les disciples de Jésus, afin que comme Marthe et Marie ils s’attachent à la Personne de Jésus, et à sa Mission, pour la gloire du Père et la vitalité de l’Eglise. Prions.

5. Pour nos défunts, afin que le Seigneur les purifie de toute faute et leur donne de jouir éternellement de Lui. Prions.

6. Pour nous-mêmes, pèlerins de Terre Sainte, afin que notre cheminement sur les traces de notre Maître nous entraîne à une fidélité pleine d’amour pour son exemple et sa parole. Prions.

Le Guide : Père, qui nous as donné grâce à Jésus la Résurrection et la vie, infuse-nous ton Esprit de Vie, pour qu’il guide nos pas dans le sens du Royaume de Lumière et de Paix. Par le Christ Notre Seigneur. Tous : Amen.