Categories

Accueil du site > + sur la Terre Sainte > Revue de Presse > Benoît XVI, saint François et Noël

6 janvier 2012

Benoît XVI, saint François et Noël

La grotte de Bethléem et l’amour de saint François pour Noël, dans les mots du Pape Benoît XVI

Les mots du Pape Benoît XVI pendant la nuit de Noël nous mènent à nouveau à Bethléem, à cette grotte où est né l’Enfant Jésus, et nous rappellent aussi l’importance qu’avait cette fête de Noël pour saint François d’Assise. C’est en fait lui qui établit la tradition de la crèche, dans une tentative de dépeindre les conditions de pauvreté et de simplicité où Dieu choisit de se faire petit, de devenir un enfant, pour permettre à l’humanité de le rejoindre. Nous présentons ici plusieurs extraits de l’homélie de la nuit de Noël prononcée par le Pape Benoît XVI dans la basilique Saint-Pierre.

“Noël est une épiphanie – la manifestation de Dieu et de sa grande lumière dans un enfant qui est né pour nous. Né dans l’étable de Bethléem, non pas dans les palais des rois. Quand, en 1223, François d’Assise célébra Noël à Greccio avec un bœuf et un âne et une mangeoire pleine de foin, une nouvelle dimension du mystère de Noël a été rendue visible. François d’Assise a appelé Noël « la fête des fêtes » – plus que toutes les autres solennités – et il l’a célébré avec « une prévenance indicible » (2 Celano, 199 : Fonti Francescane, 787).”

“Aujourd’hui Noël est devenu une fête commerciale, dont les scintillements éblouissants cachent le mystère de l’humilité de Dieu, et celle-ci nous invite à l’humilité et à la simplicité. Prions le Seigneur de nous aider à traverser du regard les façades étincelantes de ce temps pour trouver derrière elles l’enfant dans l’étable de Bethléem, pour découvrir ainsi la vraie joie et la vraie lumière.”

“Et prions en ce moment avant tout pour que tous ceux qui doivent vivre Noël dans la pauvreté, dans la souffrance, dans la condition de migrants, afin que leur apparaisse un rayon de la bonté de Dieu ; afin que les touche, ainsi que nous, cette bonté que Dieu, par la naissance de son Fils dans l’étable, a voulu porter dans le monde.”

[source : www.vatican.va]